mardi 29 novembre 2016

Mondialités d'islam - jalons

Pour les Mondialités d'islam, décidément insister sur "interfaces anglophones et francophones", et du coup les interfaces historiques en effet commencent à devenir claires (lisant Leyla Dakhli) :
. Sikes-Picot au Proche-Orient, France en Grande Syrie, Brits en Palestine et Irak, Jordanie, puis voir Egypte.
. toute l'Inde-Pakistan, souscontinent entier et plus (Burma, et étendues en Malaisie large, Indonésie), du Raj

Sexualité mondiale

Gay Pride à Delhi : expérience sociologique, et mondialisée, cosmopolite plutôt qu'indienne. Images frappantes. Effet, avec goût de malaise, de clique. Comprendre ça. Connaught Place choisi comme lieu d'inscription.
L'étranger toujours comme aiguillage sociologique, compliqué du national.

dimanche 27 novembre 2016

Faye philosophie philologie - État et formule

Mystique philosophique énervante, JP Faye - le cryptique et l' "apocalyptique", argument ad Hitlerum. Il faut se frayer à chaque rupture de paragraphe un chemin dans l'enfumage, et les émanations du style coupé - pathos de l'indicible et de la profondeur.
D'autant plus énervant que les propositions travaillées sont fortes en suggestion, en particulier par leur qualité philologique, et par la finesse constitutive de la -phonie méthodologique : ici, germanophonie, qui prend maintenant une valeur singulière, quand l'histoire a beaucoup fait bouger, vers l'anglobophonie, les partitions des langues et de la pensée.
Je sais bien qu'en 1972 (Introduction aux langages totalitaires contd.) on peut en demander beaucoup aux lecteurs. Et tirer l'énonciation philosophique à son, ou à un, maximum.
Les propositions sont d'une philosophie philologique, en contexte d'âge sémiotique et d'heideggerisme. Elles ont l'avantage de prendre la philo allemande par la langue allemande, ses histoires discursives et ses effets en traduction - crucial dans le champ de possibilité du langage fétichisé. Même si la pratique de la traduction de l'allemand n'a pas été une garantie de philologie, ou discursivisation - Derrida, et peut-être Nancy et LacoueLabarthe ? Au moins.

Nouvelles du discours contd.

On va avoir, maintenant, toute une ère de médiatisation mondiale, soit multiplement nationale - chacun y allant de ses positionnements en géopol - des déclarations de Trump.
Ce matin dans tous les podcasts : Fidel Castro "a brutal dictator."
On va entendre les coups de menton et les expostulations, diffusées comme des déclarations géopolitiquement déterminantes - et c'est ce qu'elles vont être.

samedi 26 novembre 2016

Nouvelles du discours

À regarder :
. post-truth
. complotisme - conspiration theory
et ses effets sur les médias, ou rapport entre médias et alt-web.
Ah, et bien sûr la distance extraordinaire entre énoncé et performatif énonciatif dans la campagne de Trump. Qui a déjoué toutes les catégories en currency de lecture médias et sondeurs et équipes de campagne. Combien de traduction il faut arriver à faire, et le monde entier du commentariat s'y emploie depuis. Ce qui s'entend, par ses supporters, quand Trump dit ceci, cela, qui lui passe par la situation polémique.

Comment saisit-on ça dans une histoire analytique de la voix, politique. Du public, du délibératif, de la liberté de parole et liberté de la presse (et d'association, d'ailleurs) etc.

Travail, 1970s : postcolonialité française

Lire Robert Linhart (L'Établi est de 1978, Minuit), avec A Seventh Man, Berger, 1972. Puis ses prolongements dans Abdelmalek Sayad (posth., 1999).
Tout le travail littéraire ou de frayage discursif quel qu'il soit, entre ces bornes. À retrouver dans la texture francophone. Ce n'est pas la culture générale qui le met à disposition.

vendredi 25 novembre 2016

Internationalisme - décolonisation commune, for one

Je me demande ce qui de l'internationalisme (les, historiquement variés par les situations évolutives de l'expansion mondiale du capitalisme) n'est plus disponible pour les situations présentes.

Ça commence évidemment par l'évolution de la forme nation comme dépositaire du politique, et des valeurs idéologiques du nationalisme - outre l'histoire européenne nationale-coloniale, ses valences dans la Décolonisation étant une chose, ses répercussions plus longues dans les situations postcoloniales autoritaires ou de guerres civiles étant une autre.
Que la Mondialisation ait façonné d'autres valences, extrêmement complexes et diffractées, de la forme Etat-nation est un point de départ et non une conclusion. Que les populismes les plus récemment arrivés à hégémonie font basculer des planchers entiers des compréhension, de même.

Voir :
. carrière de la délégitimation du "tiers-mondisme" de guerre froide
. carrière de l'alter-mondialisme : sa dilution. Voir avec G Players. Il faut en particulier que je tire ça au clair.
. carrière des BRICS et nouveaux horizons de multi-latéralisme, 2000s - et régionalités de libre échange ?
. effet mondialisé de 2008, histoire commune s'il en est. Démaillages mais persistances.
. utopies du Blockadia, et celles du local : presque un situationnisme : Dakota pipeline en ce moment-même, Notre-Dame des Landes etc. Dans l'ex-TM ?? Luttes contre les barrages, Inde et Chine, that's for sure. And.
...

Il semble évident que la direction pour l'Europe est une décolonisation profonde et commune. Une internationalité (Il faudra trouver un, des, termes qui pourront remplacer celui-ci qui est lié, aux siècles nationaux, contre-géopolitique de la Mondialisation en basculement).